Théophile Soyer (1853-1940), grand émail peint sur cuivre,"la partie d'échec"

Grand émail peint sur cuivre de style néo-Renaissance représentant une scène de mousquetaires attablés devant une cheminée et jouant aux échecs. La polychromie est vive, chatoyante avec des rehauts en camaïeu d’or, les tons sont francs et éclatants. Cadre en bois noirci, tableau émaillé signé au monogramme du maître émailleur. Cet exemple d'œuvre évoque, à s’y méprendre, la révolution artistique de la fin du XIXème siècle. On y retrouve le style troubadour dans lequel l’art nouveau a puisé ses racines comme l’a fait Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc (1814–1879) avec le mouvement néogothique qui pastichait l’architecture médiévale. Émail de très grande qualité, en parfait état.

NOTE : Le musée de Reims possède dans son inventaire une scène de mousquetaires attablés devant une cheminée, cartes en mains, signée du maître émailleur.

Référence : Musée D'Orsay; Notice Artiste n°129473
Littérature : Limoges, the Art of Enamel, Jean-Marc Ferrer & Véronique Notin

L'artiste

Théophile Soyer (23 juillet 1853–20 février 1940)
Son père, Paul Soyer, médaille d’or en 1878, créa après la guerre de 1870 le célèbre atelier du 4 bis, rue Saint-Sauveur à Paris qui produisait d’innombrables pièces dont certaines pour les bijoux, les meubles et le bronze. Théophile suit les cours d’Yvon et Levasseur et débute au Salon de 1870 avec la copie en émail d’une œuvre de Le Barbier aîné. Il exposera ensuite régulièrement de 1875 à 1882. Après son mariage en 1879 avec Léa, née Dejoux, surnommée Lucie, une élève de Lamunière, il partagera la direction de la maison avec elle, comme il partageait en sa compagnie la cimaise de certains salons d’exposition. Il obtient une médaille d'argent à l'Exposition Universelle de 1889, puis une médaille d'or à celle de 1900. Il est président de la Société des éclectiques, société humoristique fondée en 1872 et vice-président de la Chambre de la céramique et du verre de l'Union.

NOTE : Michel Dillange, arrière-petit fils de Théophile Soyer a publié les éléments d’une biographie non exhaustive dont il a fait la communication le 10 juin 1992 à la Société nationale des antiquaires de France. Il fait référence à l’article de Daniel Alcouffe de 1978.

ATTENTION
Le prix ci-dessous ne comprend pas la livraison car l'objet est trop encombrant ou trop lourd pour être expédié par La Poste.

Nous vous invitons à nous contacter pour obtenir un devis.

Prix : 4 800,00 €

Des questions ? N'hésitez pas à nous contacter.
Pour un traitement plus efficace de votre demande, merci de préciser la référence de l'objet.

Dimensions

Émail avec Cadre
Hauteur : 41 cm
Largeur : 47 cm
Émail
Hauteur : 21 cm
Largeur : 27 cm

Époque 1890
Origine France, Paris
Matériaux Émail peint, cadre bois noirci
Référence email-Soyer334
Théophile Soyer (1853-1940), grand émail peint sur cuivre,"la partie d'échec"

Move your mouse over image

Autres vues

  • Théophile Soyer (1853-1940), grand émail peint sur cuivre,"la partie d'échec"
  • Théophile Soyer (1853-1940), grand émail peint sur cuivre,"la partie d'échec"
  • Théophile Soyer (1853-1940), grand émail peint sur cuivre,"la partie d'échec"
  • Théophile Soyer (1853-1940), grand émail peint sur cuivre,"la partie d'échec"
Give Feedback

Contactez-nous



* Champs obligatoires