Table à thé de style japonisant de Louis Majorelle (1859-1926)

Belle et rare table à thé à deux plateaux à décors de laque incrustée de style japonisant de Louis Majorelle. Ce petit meuble d'inspiration extrême-orientale d'une grande sobriété est décoré d'oiseaux, de montagnes, de bateaux, de bambous et cerné d'une lingotière en bois ajourée sur les deux plateaux. Les décors de laque en relief sont d'une grande qualité et la présence d'éléments incrustés, comme les yeux des oiseaux, prouve sans aucun doute, bien que non signée, l'authenticité de l'oeuvre des ateliers de Majorelle à la fin du XIXème siècle. Des décors similaires de laques sont représentés sur des faïences d'Auguste Majorelle conservées au Musée d'Art et d'Histoire de Toul. A partir de 1879, Louis Majorelle, qui a repris l'entreprise familiale, continue de vendre les meubles de style gothique, Louis XV, Louis XVI, japonais ou chinois que fabriquent ses frères et cette table à thé fait partie de cette période de production.

L'artiste

Louis Majorelle (Toul, 26 septembre 1859 – Nancy, 15 janvier 1926) était un industriel , ébéniste et décorateur français .
En 1861, son père, Auguste Majorelle (1825 - 1879), qui était lui même un concepteur et fabricant de meubles, déménagea avec sa famille de Toul à Nancy. C'est là que Louis y a fini ses études initiales avant d'aller à Paris en 1877 pour une durée de deux ans dans la prestigieuse Ecole des Beaux-Arts de Paris sous la férule du sculpteur Aimé Millet . Son père , Auguste , possède à Nancy un commerce de décoration , de céramiques et de meubles de style qu'il agrandit progressivement jusqu'a sa mort . Le 8 avril 1885, Louis Majorelle épouse Marie Léonie Jane Kretz (surnommée plus tard Jika ) , la fille du directeur du Théâtre de Nancy . Leur seul enfant , Jacques Majorelle, deviendra le peintre orientaliste de l'Atlas, il est né le 7 mars 1886 à Nancy . Une douzaine d'années aprés avoir pris la direction de l'entreprise , Louis étend et modernise les ateliers de fabrication , les équipes de machines modernes , y adjoint , en 1897 un atelier de fer forgé et agrandit le magasin de vente ouvert à Nancy . Initié à l'Art nouveau par Émile Gallé dès 1894, Majorelle devint un des membres fondateur de l'École de Nancy, en février 1901, connu alternativement comme l'Alliance provinciale des industries d'art, représentant un groupe d'artistes, architectes, critiques d'art et industriels de la Lorraine qui décidèrent de travailler de manière collaborative avec une prédominance pour l'Art nouveau. Menés par Émile Gallé (jusqu'à sa mort en 1904 puis par Victor Prouvé), ils se sont regroupés pour différentes raisons, notamment pour s'assurer d'un haut niveau de qualité dans les Arts décoratifs dans la région où les principaux fabricants se trouvaient. .

Principaux musées :
Musée d'Orsay , Paris , France
Musée des Arts Décoratifs , Paris , France
Musée de l'Ecole de Nancy , France
Le Victoria and Albert Museum à Londres , Angleterre

Objet vendu

Dimensions

Hauteur : 75 cm
Largeur : 77 cm
Profondeur : 44 cm

Époque 1890
Origine France, Nancy
Matériaux Bois naturel et décors de laque
Référence Table-Majorelle215
Table à thé de style japonisant de Louis Majorelle (1859-1926)

Move your mouse over image

Give Feedback

Contactez-nous



* Champs obligatoires