Sculpture en bronze représentant Aphrodite signé de F.Barbedienne (1810-1892) fondeur, fabricant et éditeur

Sculpture en bronze représentant Aphrodite dite "Vénus d'Arles". Cette statue représente une figure féminine semi-dénudée, nu jusqu'au bassin, debout, et une position souplement hanchée. La partie inférieure est décorée d'une draperie à plis larges qui débute aux hanches et qui finie aux pieds chaussés de sandales et partiellement recouverts par le drapé. La main droite levée, Aphrodite tient une pomme dans la main gauche, et l'on devine le manche d’un miroir dans lequel la figure se contemple. La Vénus à un visage ovale aux lèvres et aux paupières charnues. Sculpture à patine médaille avec cachet du fondeur Barbedienne et cachet "Réduction mécanique A. Collas".

L'artiste

Ferdinand BARBEDIENNE était un industriel français. Il est principalement connu pour sa fonderie de bronze de reproduction d'art. Il arrive à Paris dés l'age de treize ans. Il est placé comme apprenti chez un sellier puis travaille dans différents magasins de papier peint avant de s'établir à son compte, rue Notre-Dame-de-Lorette, en 1833 où il fit une première fortune avant de s'associer en 1838 avec Achille COLLAS, qui venait d'inventer un procédé de reproduction en bronze et à plus petite échelle, d'objets d'art. En 1839 BARBEDIENNE fonda la maison où il fit reproduire en bronze la plupart des statues des musées d'Europe suffisamment réduites pour pouvoir orner les intérieurs modernes. Son idée était de démocratiser l'art, en rendant accessible de fidèles reproductions de chefs d'œuvre. Les thèmes choisis sont souvent allégoriques, et puisent largement dans le répertoire antique, dont la Vénus de Milo fut l'un dés premier exemple. Le premier contrat d'édition est signé avec RUDE le, 22 Mars 1843. Aprés 1848 la firme développe de plus en plus ses activités en travaillant avec des sculpteurs de renom et dans la fabrication d'objets, mobiliers, lustres, garnitures de cheminée, etc... Son siège social est désormais établi 30 boulevard Poissonnière et ses ateliers 63 rue de Lancry.

Histoire

Aphrodite dite "Vénus d'Arles"
La Vénus d’Arles a été rattachée à l’œuvre de Praxitèle, sculpteur athénien actif au milieu du IVe siècle av. J.-C. Elle serait une copie d'une oeuvre romaine de l'époque de l'empereur Auguste (fin du Ier siècle av. J.-C.) Découverte en trois fragments en 1651 dans le théâtre antique d'Arles (France). Marbre en provenance du mont Hymette (région d'Athènes, Grèce), traité en ronde-bosse H. : 1,94 m.
Ancienne collection royale, offerte par la ville d'Arles au roi Louis XIV en 1683 et exposée au château de Versailles.
Saisie révolutionnaire en 1797, Inventaire MR 365

Objet vendu

Dimensions

Hauteur : 84 cm
Largeur : 43 cm

Époque 1880
Origine France, Paris
Matériaux Bronze
Référence Aphrodite-Barbedienne118
Sculpture en bronze représentant Aphrodite signé de F.Barbedienne (1810-1892) fondeur, fabricant et éditeur

Move your mouse over image

Give Feedback

Contactez-nous



* Champs obligatoires