« Retour au sommaire de la documentation

Marius Jean Antonin Mercié

 

 

Marius Jean Antonin Mercié, né à Toulouse le 30 Octobre 1845 et meurt à Paris le 13 Décembre 1916 , il est peintre et sculpteur français.
Il entre à l'école des Beaux-arts à Paris où il a pour professeurs Alexanddre Falguière et François Jouffroy.

 

En 1868, il remporte le premier Prix de Rome avec "Thésée vainqueur du Minautore". En 1872, il envoie de la villa Médicis à Rome, le modèle en plâtre de son "David Vainqueur" au Salon de Paris, ce qui lui vaut la médaille de première classe. La même année, fait unique dans les annales, il reçoit de la villa Médicis à Rome la croix de la Légion d'honneur. C'est le début de ses premiers grands succés avec son "David Vainqueur" et "Gloria Victis" présentés au Salon de Paris en 1872.

Il est membre du groupe néo-florantins.

Le modèle en plâtre fut exposé au Salon de Paris en 1872 et à l'Exposition Universelle de Paris en 1900
Un exemplaire en marbre fut exposé à l'Exposition Universelle de Paris en 1889.

Bronze représentant "DAVID VAINQUEUR" de Marius Jean Antonin Mercié à patine médaille signé A.Mercié et Barbedienne Fondeur
Hauteur 74 cm

Exposition

  • Exposition Universelle : Welt-Ausstellung 1873 in Wien, Vienne, Autriche, 1873
  • Exposition Universelle, Paris, France, 1878
  • Rodin Rediscovered, Washington, Etats-Unis, 1981
  • From Courbet to Cézanne, a new 19th century - Preview of the Musée d'Orsay, Paris, New York, Etats-Unis, 1986
  • From Courbet to Cézanne, a new 19th century - Preview of the Musée d'Orsay, Paris, Dallas, Etats-Unis, 1986
  • Paris-Bruxelles/Bruxelles-Paris, Paris, France, 1997
  • Paris-Bruxelles/Bruxelles-Paris, Gand, Belgique, 1997

Historique

  • 1872, acquis après commande
  • 1874, attribué aux Musées nationaux
  • à partir de 1874, au musée du Luxembourg
  • attribué au musée du Louvre
  • à partir de 1927, au musée du Louvre (reversement du musée du Luxembourg)
  • 1986, affecté au musée d'Orsay


Le bronze de" David Vainqueur" est une des oeuvres les plus connues.

Le héros de la bible est montré avec la tête de Goliath à ses pieds, comme le David de Donatello, il rengaine son épée. Ce bronze sera ensuite exposé dans le square Montholon à Paris. Mercié à signé 100 exemplaires originaux fondus par Barbedienne. Le" David Vainqueur"  de Marius Jean Antonin Mercié  illustre  la tendance au syncrétisme stylistique qui caractérise tout un courant d'artistes du XIXe siècle, qui, en rupture à la fois avec le néo-classicisme et le romantisme , se tournèrent vers le passé pour puiser leur inspiration. Le Moyen-Âge , la Rennaissance italienne, les styles français du XVII et XVIIIe siècle seront revisités par differents courants que l'on regroupe parfois sous l'appelation plus générale d'électisme. La facture extrèmement classique de ce "David Vainqueur" suggère à première vue une synthèse d'oeuvres de la Rennaissance. Pourtant on n'y retrouve finalement  qu'assez  peu les oeuvres homonymes de Michel Ange et de Donatello. L'emprunt au "Persée" de Cellini est plus net (Benvenuto Cellini, "Persée" Florence 1545-1554). Le succés fulgurant de cette oeuvre suggère toutefois qu'elle fut reçue davantage comme un aboutissement  que comme une synthèse. Comme si Mercié avait pris le meilleur chez ses lointains prédécesseurs et l'avait sublimé.

PARC DE BUZENVAL (Hauts-de-Seine)
Discours de Marius Jean Antonin Mercié lors de l'inauguration du nouveau buste du peintre Henri Regnault (1843 - 1871)
Marius Jean Antonin Mercié dans son atelier en 1908.

Parmi les peintures exposées par Mercié le tableau "Vénus" obtient une médaille au Salon de 1883 , "Léda" (1884) et Michel-Ange étudiant l'anatomie (1885) sera son oeuvre la plus expressive.

Mercié pratiquera la peinture à partir de 1880 mais c'est en tant que sculpteur qu'il obtiendra le plus d'éloge et de reconnaissance. Il est nommé professeur de dessin et de sculpture à l'Ecole des Beaux-Arts et élu membre de l'Académie française en 1891. Il est élevé au grade de grand officier de la Légion d'Honneur et trois ans avant sa mort, il devient Président  de la Société des Artistes français en 1913.

Give Feedback

Contactez-nous



* Champs obligatoires