Ferdinand BARBEDIENNE (1810-1892) et Henry Cahieux (1825-1854), paire de candélabres

Importante paire de candélabres en bronze doré et patine médaille à cinq branches de lumière. Le fût est formé d'un vase à long col orné d'hirondelles et de joncs, la partie supérieure décorée d'un héron en bronze doré. Les candélabres reposent sur une base à doucine en marbre rouge griotte ornée de canaux avec des pieds représentant des griffes de lion. Les luminaires sont signés Henry Cahieux et F. Barbedienne fondeur sur la panse des vases.

L'artiste

Ferdinand BARBEDIENNE était un industriel français. Il est principalement connu pour sa fonderie de bronze de reproduction d'art. Il arrive à Paris dés l'age de treize ans. Il est placé comme apprenti chez un sellier puis travaille dans différents magasins de papier peint avant de s'établir à son compte, rue Notre-Dame-de-Lorette, en 1833 où il fit une première fortune avant de s'associer en 1838 avec Achille COLLAS, qui venait d'inventer un procédé de reproduction en bronze et à plus petite échelle, d'objets d'art. En 1839 BARBEDIENNE fonda la maison où il fit reproduire en bronze la plupart des statues des musées d'Europe suffisamment réduites pour pouvoir orner les intérieurs modernes. Son idée était de démocratiser l'art, en rendant accessible de fidèles reproductions de chefs d'œuvre. Les thèmes choisis sont souvent allégoriques, et puisent largement dans le répertoire antique, dont la Vénus de Milo fut l'un dés premier exemple. Le premier contrat d'édition est signé avec RUDE le, 22 Mars 1843. Après 1848 la firme développe de plus en plus ses activités en travaillant avec des sculpteurs de renom et dans la fabrication d'objets, mobiliers, lustres, garnitures de cheminée, etc... Son siège social est désormais établi 30 boulevard Poissonnière et ses ateliers 63 rue de Lancry.

Henry CAHIEUX (1825-1854) était le chef décorateur de la Maison Barbedienne. De nombreuses pièces étaient réalisées dans le style néo-grec et néo-pompéien. La collaboration entre Barbedienne et cet ornemaniste de génie durera jusqu'en 1854, date à laquelle Henry Cahieux meurt enlevé par le choléra dans la fleur de l’âge. Il sera succédé par l'ornemaniste Louis Constant Sévin. De nombreux luminaires dessinées par Henry Cahieux et exposées sur le stand Barbedienne à l'Exposition Universelle de Paris en 1855 remportèrent une médaille d'honneur.

ATTENTION
Le prix ci-dessous ne comprend pas la livraison car l'objet est trop encombrant ou trop lourd pour être expédié par La Poste.

Nous vous invitons à nous contacter pour obtenir un devis.

Objet vendu

Dimensions

Hauteur : 76 cm
Largeur : 28 cm

Époque 1855
Origine France, Paris
Matériaux Bronze et marbre rouge griotte
Référence Candélabres-Barbedienne-Cahieux243
Ferdinand BARBEDIENNE (1810-1892) et Henry Cahieux (1825-1854), paire de candélabres

Move your mouse over image

Give Feedback

Contactez-nous



* Champs obligatoires